Lundi 25

Feb 25 2013

Il ne reste que quelques plaques de neige, ça et là, sur l’herbe. Tout ou presque a fondu.
La semaine redémarre sans entrain ; l’esprit embrumé par une légère migraine, suffisamment douloureuse pour se trouver ralenti, pas assez stridente pour m’empêcher de vivre. C’est quelque chose d’insidieux, malveillant, un rôdeur qui passe sa nuit en quête d’une victime, le front sombre.
Je n’ai pas travaillé ce week-end. Rien du tout.

Quand je suis sorti de la maison, il y avait encore une sacrée épaisseur de neige sur le pare-brise. Une neige fine comme de la farine qu’un coup d’essuie-glace a envoyé balader sur la route. Il a continué de neiger tout le jour sans discontinuer. Dommage que ça ne tienne pas.

Encore dans la tête la musique de Björk qui traine comme de la poudre magique.

Björk par Dixon

Björk par Hugo Dixon

Comments Off

Comments are closed at this time.