#59

Apr 21 2013

J’ai terminé vendredi matin le petit livre d’Annemarie Schwarzenbach, commencé il y a deux jours. C’est un livre doux, puissant, d’une poésie rare et suave, ce n’est pas qu’un livre de voyage. Étonnamment, elle y parle très peu de sa compagne de route, Ella Maillart.
J’ai trouvé sous mon bureau La trilogie des confins de Cormac McCarthy ; je pense que je vais me garder ça pour cet été. Bon, c’est quand même un gros livre, je ne sais pas si ça ira dans mon sac… un peu lourd.

Annemarie Schwarzenbach par Marianne Breslauer

Annemarie Schwarzenbach
par Marianne Breslauer

Hier matin, je suis allé au marché d’Ermont et je me suis fait plaisir ; de la bonne terrine maison chez le charcutier, du parmentier de canard chez le volailler et le plein de bons fromages : une Epoisse à point, de l’Etivaz bien salé, du Comté affiné  18 mois, de la Tomme d’Auvergne… J’ai aussi trouvé de la tapenade et un superbe tarama au saumon et à l’aneth.

Mon genou va beaucoup mieux. Les deux à vrai dire. Ma première séance chez la kiné a fait des merveilles et hier a été la première journée depuis plusieurs semaines où j’ai pu marcher normalement, sans boiter, sans avoir l’impression que mon genou partait tout seul en avant ; en bref, avoir le plein usage de ses jambes. Je commence à réenvisager la Turquie d’une manière un peu plus sereine.

No responses yet

Leave a Reply