#65

Apr 28 2013

Plus que trois jours avant le départ. Je me rends compte que ce voyage est en fait assez particulier puisque je pars pour des endroits que je connais déjà. Ce ne sera pas forcément une redite mais l’occasion pour moi de faire d’autres choses, visiter des coins à pied en me perdant un peu, passer du temps sur la place d’un village sous un arbre, sentir l’air, humer, déambuler, revenir, repartir… Je n’ai toujours pas réellement construit de projet pour partir, mais ça va venir. Il faut que je me décide aujourd’hui, car il ne me reste que deux jours en gros.
Il y a un endroit où je veux retourner pour attraper un livre sur les premières églises chrétiennes de la région et que je n’ai pas réussi à retrouver ici. Encore un livre. Le livre est l’avenir du rangement. S’il prend un peu de place, il est tout de même d’une forme suffisamment intelligente pour être calé avec d’autres dans un agencement qui permet de monter des murs, des colonnes, etc. Il est la forme parfaite, qui évite que ce soit le bazar.
J’ai l’impression de laisser un peu le perroquet suédois à l’abandon, mais il va falloir s’y faire. Jusqu’au mois de décembre, je vais réduire le rythme, ma priorité étant ailleurs et je dois avouer que cette année et demie d’université commence à singulièrement m’épuiser l’esprit.

Pamukkale

Je pensais avoir le temps d’écrire sur Hiérapolis avant de partir, mais je dois m’y résoudre, je n’aurais pas le temps, et quand je dis que je n’ai pas le temps, c’est que vraiment, je ne peux pas. Il faudra se contenter d’une photo.
J’avais bien l’intention aujourd’hui de faire ma déclaration d’impôts aujourd’hui et j’ai pu le faire en quelques minutes avec mon téléphone. Là, je dois dire que je suis bluffé.
Cet après-midi, je suis allé à Cultura (attiré par la perspective de l’Alhambra 4P) et je suis tombé sur un type très très bizarre, Alain Mayer. Déjà, un type qui fait une séance de dédicace en allant chercher les gens dans les rayons, c’est suspect, mais quand il m’a demandé de lire sa quatrième de couv’, je n’ai rien compris à son histoire et je n’ai pas plus compris ce qu’il m’a expliqué. Un type dérangeant qui ne sentait pas la rose, le genre de personne qu’on aimerait ne pas rencontrer…

No responses yet

Leave a Reply