#119

Jul 29 2013

Les histoires et les jours se suivent et ne se ressemblent pas.
J’ai décidé que je ne commencerai pas de nouveau livre d’ici mon départ, ne souhaitant pas plus que ça m’investir dans quelque chose de nouveau.
Pour l’instant, j’ai le nez dans Les mémoires de la Méditerranée de Fernand Braudel, une lecture ensorcelante qui remet toutes les connaissances en perspective avec un don inimitable pour le retour à la raison en construisant une Histoire plurielle. Je vais me contenter tous les matins, comme ce matin, de passer la tête par la fenêtre, de sentir l’air du dehors, l’odeur exhalant de la terre dans une ambiance de naissance du monde, avec des couleurs tristes mais ô combien vivifiantes.

Méditerranée

Photo © Jean-Paul Gaillard

Pour l’instant, je me contente de tout ceci, en évitant soigneusement de retomber dans une nostalgie sombre telle que je pouvais l’exprimer en d’autres lieux, notamment sur Empty Quarter. A chaque époque ses lieux, ses mots, ses traces.
Ce matin, un oiseau crie dans les branchages. Il me semble que c’est un rapace que j’entends souvent au petit matin.
A partir de ce soir, j’ai le nez dans les guides.

No responses yet

Leave a Reply